yoga blog

Voyage à travers les chakras

La tradition désigne Mooladhara comme le premier chakra,  il existe cependant un autre système  qui préconise une approche à partir d’Ajna.

  • Ajna chakra :

Au sens littéral Ajna signifie commande ou centre de contrôle.  On l’appelle aussi l’œil de Shiva, Shiva incarnant de façon parfaite  l’état de méditation qui est directement associé à l’éveil d’Ajna chakra.

Ajna chakra est le centre de convergence des principaux nadis ou forces Ida, Pingala et Sushumna. Elles se rejoignent dans un seul courant de conscience et monter vers Sahasrara le centre au sommet de la tête. Ce centre est très important, vous devez l’expérimenter pour acquérir une purification mentale. Ensuite le mental étant clarifié vous pouvez poursuivre par l’activation des autres chakras et vivre les expériences correspondantes. Ajna se situe au centre du cerveau et au sommet de la moelle épinière. Ajna chakra est lié au coté humain du cerveau* et aux fonctions intellectuelles, intuitives, créatrices et expressives.  Il est de couleur pâle, gris clair, blanc ou argenté, sa couleur est intangible. Ajna régit l’intellect et l’intuition.

  • Mooladhara chakra :

le mot sanskrit « moola » signifie racine ou fondation et c’est précisément la fonction de ce chakra : les impulsions de vie de ce chakra primaire nous conduit à la conscience supérieure. Dans le Tantra , moolhadhara est le siège de la Kundalini shakti qui est l’origine d’une possibilité de réalisation supérieure. Il est dit que ce grand potentiel reste dormant et repose sous la forme d’un serpent lové. Ce chakra est représenté par la couleur rouge cramoisi, il est relié physiologiquement au complexe reptilien *: aux organes excrétoires, urinaires, sexuels et reproducteurs. Mooladhara a trait au sentiment de sécurité, aux possessions et aux objets matériels.

  • Swadhisthana chakra :

le mot sanskrit « swa « signifie le sien propre et le mot « adhisthaha » signifie demeure ou résidence. Swadhisthana veut donc dire sa propre demeure, la demeure de l’inconscient. Ce chakra est représenté par la couleur rouge orangé ou vermillon, il est relié physiologiquement au complexe reptilien * : plexus nerveux utéro-vaginal ou prostatique. Swadhisthan s’intéresse aux aspects du plaisir.

  • Manipura chakra :

le mot sanscrit « mani » signifie joyaux et « pura » veut dire cité. Manipura  est donc la cité des joyaux, il est le siège du dynamisme, de l’énergie, de la volonté et de l’accomplissement. Ce chakra est représenté par la couleur jaune vif, il est relié au système limbique * et en relation anatomique avec  le plexus solaire, il contrôle le feu digestif et régule la température dans le corps. Manipura régît le dynamisme et l’affirmation de soi.

La Kundalini ** est assise dans Mooladhara, sa demeure se situe en Swadhisthana et son éveil se produit dans Manipura.

  • Anahata chakra :

le mot « anahata » signifie non battu  ou non frappé, ce centre est nommé du fait de sa relation avec le cœur qui palpite en permanence à un rythme régulier. Il est lié au système limbique*. La correspondance physiologique de ce chakra est le plexus des nerfs cardiaques, mais la nature de ce centre va bien au delà de cette dimension physique. Selon Swami Satyananda Saraswati sa couleur est bleue. Anahat gère la capacité d’amour.

  • Vishuddhi chakra :

le mot « shuddhi » signifie purifier. Vishuddhi représente un état d’ouverture  qui permet de considérer l’existence comme une chance de vivre des expériences augmentant notre compréhension. La correspondance physiologique de Vishuddhi est le plexus nerveux pharyngé et laryngé. Vishuddi chakra est lié au coté humain du cerveau* et aux fonctions intellectuelles, intuitives, créatrices et expressives.  Sa couleur est gris selon les textes Tantriques mais souvent perçu comme violet. Vushuddhi gère la communication avec le monde.

  • Bindu visagra :

il existe peu de descriptifs de Bindu en tant que source de la création. Sa localisation  se situe au sommet et à l’arrière de la tête là ou les brahmanes indous se laissent pousser une touffe de cheveux. Les écritures tantriques symbolisent Bindu par un croissant de lune dans une nuit claire. Bindu est le réservoir de tous les karmas individuels relatifs à la vie précédente Bindu est étroitement  connecté aux phases lunaires comme le sont les fluctuations endocriniennes, émotionnelles et mentales des êtres humains. La puissance énorme de Bindu se retrouve dans un seul petit point infinitésimal, les maitres yogis comparent cela à la théorie du big-bang lorsqu’un point de matière infiniment dense se mit en expansion pour créer le cosmos.

  • Sahasrara :

Sahashrara n’est pas un chakra même s’il est souvent classé comme tel. Le sens littéral de Sahasrara est : un millier, le mot suggère l’ampleur et l’importance de Sahasrara et souligne son infinitude. Il représente le sommet dans l’ascension progressive à travers les différents chakras et l’apogée dans l’extension de la conscience. L’union totale et le déploiement de l’illumination, le début d’une grande expérience…

Seule la pratique conduit à une expérience véritable et une compréhension réelle.

(*) Le système reptilien abrite les mécanisme nerveux concernant la préservation et la reproduction, ainsi que la régulation du cœur, circulation sanguine et respiration. Le système limbique quant à lui contrôle les émotions, la mémoire et d’autres comportements (gaité, crainte, émerveillement, amour). Le coté humain du cerveau est le siège de l’intelligence et nombreuses fonctions cognitives (pensée, calcul, discrimination, intuition, créativité, expression scientifique, artistique…)

(**) La Kundalini est le nom d’une force portentielle qui sommeille dans le corps humain, à la base de la colonne vertébrale

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Autre

articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *